Pourquoi y a-t-il un pictogramme de danger sur mon flacon de e liquide ?

Sur les flacons de recharge e-liquides des cigarettes électroniques sont inscrits des pictogrammes. Il s’agit de petite étiquette dont le rôle est d’avertir les consommateurs sur les potentiels risques et les précautions à prendre lors de l’usage de ce produit.

Législation des pictogrammes

En règle générale, les pictogrammes de danger suivent les directives régies par le règlement No 1271/2008 dit CLP, une loi européenne qui définit la classification, l’étiquetage et l’emballage de tout produit contenant une substance ou un mélange chimique, dont les propriétés physico-chimiques représentant un danger pour la santé ou pour l’environnement. Cette loi dicte les normes à respecter lors de la mise en vente du produit, afin de donner les informations primordiales et concrètes aux futurs usagers grâce à l’étiquette.

Révision des pictogrammes e-liquides

Deux principaux types de pictogrammes de danger sur les flacons d’e-liquide informent sur la présence et le taux en mg par ml de nicotine. À savoir celui représentée par une tête de mort désigné pictogramme « toxique ». En juillet 2016, le seuil de nocivité a été réévalué par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Ainsi, l’emploi du pictogramme toxique ne serait plus systématique pour les flacons entre 0,5 et 2,5 % m/m. À cette dose, la nicotine ne porte pas de préjudice à la santé, le corps l’évacuera. La dose létale ingérée en une prise étant estimée à partir de 50 mg. Le risque sera la survenue d’arrêt cardiaque en cas de surdosage. Le pictogramme « nocif », symbolisé par le point d’exclamation quant à lui est obligatoire pour les e-liquides contenant une dose de nicotine supérieure à 2,5mg/ml.

Interprétation des pictogrammes de danger

Ce pictogramme catégorisé « nocif » rappelle donc que les e-liquides comportant de la nicotine représentent toujours un risque non négligeable pour la santé, mais de façon moins alarmante que l’étiquette à tête-de-mort qui peut inquiéter les utilisateurs. On peut alors considérer les étiquettes comme un principe de précaution invitant les acheteurs à considérer les conditions d’utilisation. D’autres pictogrammes de danger peuvent être retrouvés sur les emballages d’e-liquides. Ils sont affichés pour rappeler aux consommateurs les possibles effets néfastes de la nicotine dans certaines situations. Entre autres le pictogramme de danger pour la femme enceinte, le pictogramme interdit aux moins de 18 ans, et celui représenté par un poisson hors de l’eau et un arbre mort qui signifie que les e-liquides nuisent à la faune et à la flore.

Quelles précautions prendre avec ses e-liquides nicotinés ?
Pourquoi certains e liquides contiennent de l’acool ?